La région Centre favorise l’égalité Femmes/Hommes au travail. Orientation, formation, accompagnement ...

Acteurs et partenaires

EGAL’O CENTRE, les ressources de l’expérimentation

 

L'ÉTUDE RÉGIONALE SUR LE CONGÉ PARENTAL

Une étude de cadrage est réalisée pour réduire et/ou prévenir l’éloignement de l’emploi des personnes ayant arrêté de travailler pour élever leurs enfants.

Elle vise à mieux connaitre les publics concernés grâce à cette expérimentation, comprendre leurs difficultés et identifier les leviers possibles pour faciliter le retour à l’emploi et l’accès à la formation.

 

LES VOLETS DE L'EXPÉRIMENTATION

• Volet 1 Une estimation du nombre et une première description des caractéristiques des parents qui arrêtent de travailler pour élever leurs enfants, pour la région Centre et pour chacune des quatre zones d’expérimentation.

 

Principaux enseignements du volet  1

Comme l’expérimentation, l’étude ne considère que les personnes qui ont complètement arrêté de travailler et qui étaient actives avant la naissance (en emploi ou à la recherche d’emploi).
18 000 femmes en région Centre et 7000 dans les zones d’expérimentation ont arrêté de travailler et ont au moins un enfant de moins de 3 ans. Cela concerne un millier d’hommes.

Les caractéristiques de ces femmes dans la région Centre sont assez proches des caractéristiques repérées au niveau national. Ces femmes sont peu diplômées (encore moins dans la région que dans l’ensemble du territoire), elles étaient souvent avant la naissance en emploi précaire, ou bien avec des horaires décalés ou encore sans possibilité de les aménager

L’étude a mis en avant quatre catégories de femmes, dont les besoins pour le retour à l'emploi sont diversifiés :

1- des femmes dont l'interruption professionnelle est plutôt sécurisée. Elles sont diplômées, leur conjoint est en emploi stable. Ces mères sont probablement nombreuses à s'être arrêtées dans le cadre d'un congé parental d'éducation (qui leur permet de reprendre leur travail au plus tard aux 3 ans de leur enfant), et ne rencontreront sans doute que peu de difficultés pour retourner à l'emploi.

2- des mères de familles nombreuses, peu diplômées. Elles ont également un conjoint en emploi stable.  Le retour à l'emploi de ces femmes peut être complexe, du fait de leur absence de qualification et de la durée de l'interruption. En cas de rupture conjugale ou si leur conjoint perd son emploi, leurs difficultés risquent d’être aggravées.

3- des femmes en situation précaire. Le conjoint de ces femmes est soit en CDD, soit au chômage. Elles sont probablement nombreuses à ne pas avoir droit à l’allocation CLCA, car elles n’avaient pas travaillé suffisamment longtemps avant de s’arrêter. Le retour à l'emploi de ces personnes est à la fois nécessaire pour éviter une exclusion durable, et complexe du fait du manque d’expérience et de qualification.  

4- de très jeunes mères (souvent moins de 25 ans) peu diplômées, la plupart du temps sans conjoint. Le manque d'expérience allié à un faible niveau de formation peut rendre très difficile le retour à l'emploi, d’autant que l’absence de conjoint rend l’organisation de la garde difficile, et le risque que ces jeunes femmes soient durablement en situation précaire est important. 

4 catégories de mères inactives 
 

Source : INSEE, RGP 2009 – fichier détail individu-traitements vizGet
Retrouvez tous les documents de l’étude :
Phase 1 : à venir
Phase 2 : à venir

Conclusions Vous voulez en savoir plus ?
Contact: Christine OLM Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Opcalia Centre et les Caf sont partenaires privilégiés de cette étude.

 

• Volet 2 Une grande enquête en collaboration avec les CAF de la région auprès de parents de jeunes enfants ayant arrêté de travailler pour connaitre leurs motivations et leurs projets ; une grande enquête auprès d’entreprises de la région pour connaitre leurs opinions et leurs pratiques sur les congés parentaux. Ces enquêtes seront complétées par des entretiens plus approfondis avec quelques familles et entreprises, ainsi qu'avec les acteurs chargés les aider. 

 

Les séquences pour les PRO sur le congé parental

Travailleur social, organismes de formation, professionnels de l’accompagnement…  vous souhaitez en savoir plus sur les situations de « congé parental » et les droits associés ? 

Des ateliers collectifs d’informations sont mis en place par les CIDFF sur les territoires d’Egal’O Centre, ils vous apporteront un niveau détaillé d’information sur les droits du congé parental, sur les dispositifs mobilisables… mais également sur les 1ers retours d’expériences et des échanges de pratiques en termes d’accompagnement des publics ciblés. 

Modalités pratiques :

• Durée de la séance d’information collective : ½ journée
• Lieu : Tours, Montargis, Bourges, Châteauroux / Le Blanc 
• Pour connaître le lieu, la date, pour vous inscrire ou tout simplement pour en savoir plus : contact CIDFF

 

La cartographie des droits d’accès à la formation pendant le « congé parental »

On pense souvent qu’une personne en « congé parental » n’a pas accès à la formation, qu’elle doit avant tout s’occuper de son enfant. Et pourtant… c’est loin d’être le cas, et tant mieux ! Car cette interruption d’activité peut être le moment idéal pour anticiper et préparer son retour à l’emploi.
C’est pourquoi les partenaires d’Egal’O Centre ont mis à plat les droits d’accès à la formation
Retrouvez la cartographie réalisée .

 

Les ateliers pour les PRO sur l’égalité au travail

Des ateliers sont mis en place sur les territoires d’Egal’O Centre par l’ARACT, ils sont construits « sur mesure » pour répondre parfaitement à vos besoins.

 

contact ARACT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.